Vérifions les infos

Parce que le seul qui puisse vérifier, cest vous.

Combien y a-t-il de fausses infos ?

Ne serait-il pas légitime de nous poser la question du taux de fausses infos sur le net ? Si l’on passe notre temps à se dire qu’il faut vérifier les informations, c’est bien que l’on doit être convaincus que celles-ci sont nombreuses. Mais qu’en est il réellement ?

Les informations de cet article seront intéressantes pour se rendre compte de l’état des choses. Mais. Pour deux raisons, je propose que nous ne les prenions pas telles qu’elles, et de simplement y voir une moyenne, ou un ordre d’idées car :

  1. Les statistiques établies pour savoir si les personnes ont étés victimes de fausses infos, se basent sur le fait que celles-ci s’en soient rendu compte. Donc les chiffres pourraient théoriquement être plus élevés, puisque toutes les personnes sur internet ne se rendent pas compte d’avoir été trompées.
  1. Ensuite, nous avons déjà évoqué précédemment qu’il faut considérer une information seule, donc correspondant à une seule donnée. Or les articles sur internet ne contiennent pas une, mais plusieurs informations, voire beaucoup. Les statistiques présentées le sont donc sur des amas d’informations considérées globalement comme vraies ou fausses. Nous savons bien que dans un amas de vrai peut se cacher une petite erreur, ou un petit mensonge.

Les taux de fausses infos

Sur le site Statista.com, qui a largement traité le sujet, il est estimé qu’en 2018, 24% des informations relayées sur les réseaux sociaux étaient fausses.

Rien de très étonnant, lorsque l’on sait qu’énormément de personnes partagent des informations sans même les avoir lues ! Selon un article de France info, environ 30% de personnes, en 2019, pensent avoir relayé de fausses infos. Et ce n’est qu’ensuite qu’elles se sont rendu compte de leur fausseté. On ne le dira jamais assez, la circulation massive de fake news est largement dûe à leur partage sur les réseaux sociaux !

Une autre donnée importante à retenir est celle de l’année 2017 et de la politique. En 2017, se tenait la onzième élection de la présidence de la Cinquième République. Le taux de fausses infos estimées est alors montée en flèche pour atteindre les 75% (Statista.com) ! Et l’on sait ici que tous pouvaient relayer des fausses infos, dans le but de démonter des partis, ou pire, des personnes. On se rend donc bien compte que le taux de fausses informations est largement contextuel ! Selon ce qui peut se passer lors d’une année, leur nombre peut être bien plus grand. Quid des fake news sur le coronavirus ? Étant un phénomène mondial, on peut facilement imaginer que le taux de fake news ayant circulé soit très important !

Mais il y a aussi le ressenti !

25% De personnes, en 2018, pensaient avoir été régulièrement affectées par une fausse info. Cela montre un certain manque de confiance dans ses capacités à vérifier, et parallèlement, une incrédulité sur le fait d’être souvent trompé. C’est aussi sur ce chiffre que nous devons travailler.

En effet, il est difficile de croire que les fausses infos vont baisser d’ici demain. Mais si nous prenons, nous, le temps de vérifier, sourcer, croiser, les fausses infos n’atteindront plus que peu de personnes.

La question est = que fait-on de cela ? Accepte-t-on simplement d’être parfois trompés, ou bien faisons-nous en sorte de l’être le moins possible, pour ne perdre, vis à vis de l’information, aucune liberté ? Car c’est bien de cela que l’on parle ici, de la liberté de profiter de ce qui est vrai.

Sources :
https://fr.statista.com/themes/5481/les-fake-news-en-france/#dossierSummary__chapter1
https://www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/facebook/fake-news-30-des-francais-reconnaissent-avoir-deja-relaye-des-infox_3169867.html

Images : http://pixabay.com

Lepoil

Lepoil

Professeur documentaliste soucieux de ne pas voir ses élèves victimes de fausses informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.